Histoire

Mais qui se cache.... derrière Sareden?

À propos d'eux...

Patrick Attali Ben Mayer

Son histoire personnelle


 

 Blaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa

Yannick Djian

Son histoire personnelle


 

 Blaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa Blaaa blaaaa Blaaa blaaaaBlaaa blaaaaBlaaa blaaaa

Au départ il y Patrick et ses pitas.

Les pitas, ce sont des pains libanais, qui ressemblent à des poches que l’on peut remplir avec ses envies du jour. Bien que consommée le plus généralement avec des boulettes de falafels, elles se remplissent de tout ce qui est salé ou sucré.

Donc Patrick crée sa boulangerie en 1993 et avec sa femme Nicole, ils font tout: pétrissage, façonnage, cuisson et livraison…Il font même l’encaissement.

Une année plus tard, devant les quantités qui s’envolent, Patrick a besoin d’un livreur qu’il trouve sous la casquette d’un tout jeune marié qui a besoin de travailler le matin car l’après midi il prépare son diplôme d’économie à la Fac.

Le voici Yannick!

Alors qu’il fini ses études de licence-maitrise économie et après une étude de marché, Yannick propose à Patrick de poursuivre leurs aventures en s’associant pour ouvrir un laboratoire de boulangerie pâtisserie uniquement dirigés vers les professionnels restaurateurs et traiteurs et dont le travail serait de pouvoir fournir une offre complète de pains blanc, briochés et de pâtisserie à la carte.
C’est en mars 1998 que naissent les prémices de Saréden à Aubervilliers: le fournil de Jéru.


Cependant, les débuts sont très difficile et malgré les commande qui ne cessent d’augmenter et… la lenteur des règlements des clients, les deux associés commencent à rêver d’un endroit ou la fabrication, la vente et l’encaissement pourraient se générer en même temps. Et, c’est sur le chemin d’un rendez-vous qu’ils tombent sur un local tout défraichi mais qu’ils pensent à fort potentiel: un angle de rue au 54 rue Petit.

Aussitôt trouvé, aussitôt signé: le 10 décembre 1999, ils détiennent un nouveau bail et des têtes pleines de projets!

CATASTROPHE!


La tempête du 24 décembre 1999 stoppe net leurs rêves car tout leur atelier est détruit et toutes les machines inutilisables. Devant un coup du sort, ils ne sont pas rassurés et ont tout perdu.

Ils ne baissent pas les bras et c’est le 18 avril 2001 que nait SAREDEN.

Vous vous demandez certainement d’où vient ce nom si particulier ?

En effet, il a sa petite histoire…

Un jour d’octobre 1997, le 8 très précisément, au petit matin, Nicole, la femme de Patrick ressent les premières douleurs de l’accouchement. son mari la prend en charge et ensemble, ils filent à la maternité. Quelques heures plus tard, elle est imitée par Corinne, la femme de Yannick qui prend le même chemin que son acolyte et dépose son épouse à l’hopital.

A leur grande surprise à tous quatre, ces 2 mamans accoucheront ce même jour, et à la même heure chacune d’une petite fille: l’une sappellera SARAH et l’autre ELIE-EDEN.

Corinne aura la sympathique intuition de jumeler ces 2 prénoms, quelques années plus tard pour donner un nom à cette première boutique.

Sareden BIO 19ème

Sareden BIO Levallois

Bientôt, Sareden Miami sur Aventura

Gallerie

En conversation avec...

Vidéo

Bienfaisance

Nous produisons des produits frais tous les jours, rien n’est perdu: transmis à des associations, journée de la baguette du coeur, dessine-moi un boulanger et son manteau offert…

X